Yates – Easter Parade

Rating:

yates_easter_parade

Jusqu’à 2007 et une adaptation au cinéma de La Fenêtre Panoramique (intitulé pour l’occasion Les Noces Rebelles en français), Richard Yates avait sombré dans l’oubli. Pourtant ces contemporains lui reconnaissaient un talent digne de Scott Fitzgerald et il a inspiré des grands auteurs comme Carver ou Ford. Yates a une prose simple et efficace, c’est un anthropologue de la middle-class américaine, un auteur avec une sensibilité marquée. Il construit ses romans comme des tragédies grecques, il aime donner vie à ces personnages de la middle-class pleins de rêves et d’ambitions qui se laissent finalement rattraper et broyer par le rouleau compresseur de l’existence.

“Aucune des deux soeurs Grimes ne serait heureuse dans la vie, et à regarder en arrière, il apparaît que les ennuis commencèrent avec le divorce de leurs parents.”

Easter Parade décrit la destinée de deux sœurs  : Sarah & Emily. Sarah, la chouchou des parents, est belle, sensible, romantique. Elle suivra une voie toute tracée avec mariage et enfants, suivie d’une descente aux enfers. Mais Yates s’attache surtout au personnage d’Emily, tout le roman s’articule autour d’elle. Emily est moins jolie, moins chérie aussi, elle choisit l’indépendance, la modernité, va de liaison en liaison, cherche sa vocation à la quête du bonheur professionnel et personnel. Un personnage complexe, plein de contradiction et touchant. Les destins très différents des deux sœurs se révèleront être bien plus proches que d’apparence; liés par le fil des illusions perdues.

“Et tu sais le plus drôle ? J’ai presque cinquante ans et je n’ai jamais rien compris de toute ma vie.” Emily Grimes

Au final, Yates nous gratifie d’un roman moderne, toujours d’actualité près de 40 après sa publication, juste et sans fond moralisateur. Un beau livre qui mérite d’être davantage connu.

Leave a Reply