Scott & Scottie Fitzgerald – Lots of Love

Rating:

fitzgeralds

En 1936, le succès est derrière Scott Fitzgerald, le génie souffre de dépression, est alcoolique et en est réduit à écrire des scénarios pour Hollywood. Zelda, sa femme est internée dans un hôpital psychiatrique. Il n’y a dans ce sinistre tableau qu’une lueur d’espoir pour Fitzgerald : sa fille Scottie, âgée de 15. Celle-ci réside et va à l’école sur la côte Est. Elle est en pleine adolescence et vit de façon frivole et souvent irresponsable. Lots of Love recueille les correspondances échangées régulièrement entre le père et la fille.

«Maintenant prêtez bien attention à tout ce que va dire mon père. Car il donne de précieux conseils dans ses lettres, et je suis convaincue que s’il ne s’était pas agi de mon père, lui que je pouvais à la fois haïr et aimer, j’en aurais tiré un meilleur profit et, aujourd’hui, je serais la femme la mieux éduquée, la plus chanceuse et la plus irréprochable du monde.»
Scottie Fitzgerald

Les lettres sont légères et parfois agaçantes lorsqu’elles sont écrites par la fille, elles s’avèrent graves ou moralisatrices mais toujours pleines de bon sens lorsqu’elles viennent du père. Toutes sont néanmoins empreintes d’affection, car Scott dans son ultime traversée du désert et Scottie dans une période déroutante de sa vie s’accrochent l’un à l’autre. On découvre avec Lots of Love une facette méconnue de Fitzgerald, celle du père attentif, complice et qui cherche tant bien que mal à conseiller sa fille pour lui épargner les tourments qu’il a lui-même connu à l’adolescence. Quelques morceaux choisis :

«Quand je m’adresse à toi, tu me considères comme une personne d’âge mûr, comme une “autorité”, et quand je te parle de ma jeunesse, ce que j’en dis te semble irréel, car les jeunes ne peuvent croire que leur père ait été jeune lui aussi. Pourtant peut-être comprendras-tu ce que je vais te révéler, si je l’expose par écrit.»

«Je sais qu’à seize ans, on meurt d’envie d’avertir le monde entier de ses allées et venues comme s’il s’agissait d’événements d’importance cosmique…»

«Tu as pour père et mère deux exemples éclatants à ne pas imiter. Il te suffira de faire tout ce qu’ils n’ont pas fait et tout ira à merveille.»

J’aime les correspondances, car contrairement aux biographies, elles permettent de se plonger dans la vie d’une personnalité, sans écran ni intermédiaire. J’ai donc apprécié Lots of Love car les lettres ici rassemblées nous plongent dans les dernières années de la vie d’un des plus grand auteur du 20ème siècle mais surtout elles nous offrent un point de vue tout particulier sur la relation complexe entre un père et sa fille.

Leave a Reply